Dog End : Un Polar incroyable !

Salut à tous les P’tits Potes c’est Zanpil ! J’espère que vous allez bien ! Pardon de cette incroyable absence sur le blog. Les cours ont repris pour moi et le temps que j’arrive à m’adapter est difficile vu que je change de style de travail. Aujourd’hui, je vous retrouve pour la review d’un tome du nom de Dog End !

Point Info :

Disponible depuis le 5 octobre 2018, Dog End est un manga Seinen proposé par Yurikawa et édité par Kana dans sa section Dark Kana. Il a été pré-publié dans le magasine Ura Sunday qui est un hebdomadaire gratuit pour promouvoir les artistes talentueux. La série comporte 5 tomes au Japon et elle est en cours.

Résumé Éditeur : 

Source ; Kana

Afin d’assurer la protection d’une jeune fille de 14 ans coincée dans une guerre de succession entre clans mafieux et autres puissants conglomérats, le sérieux inspecteur Hatori se voit contraint de collaborer avec le fantasque Kurômaru Wakatsuki, un tueur légendaire, connu dans le milieu sous le nom de « Black Dog ». Ce duo mal assorti parviendra-t-il à s’entendre suffisamment pour tirer la jeune Mana des griffes de la horde de tueurs lancés à ses trousses ?

Prix : 5,95€

 

 

 

Résumé :

Dog End c’est l’histoire d’un agent de police du nom de Kiichiro Hatori qui est prêt à tout pour arriver en haut de l’échelle et à se servir de moyens pas très respectés pour monter l’échelle et atteindre ses objectifs. Il est convoqué pour une mission secrète consistant à protéger une jeune fille de 14 ans du nom de Mana qui est poursuivie par des tueurs. Pour se faire, il fera équipe avec le plus grand assassin gardé à ce jour secret sous la base. Un homme prêt à tout pour réussir qui fait équipe avec un grand assassin du nom de Kuromaru « Kuro » alias Black Dog.

Review avec spoil :

C’est un manga qui est vraiment basé sur l’absurde. En effet, l’agent de police s’en va pour rencontrer ce fameux assassin. Chose incroyable, il a devant lui dans un bloc de verre très puissant un mec mal rasé jouant aux jeux vidéo et se fout du monde extérieur. Kiichiro, irrité, le provoque et lui dit qu’il est impossible pour lui de sortir d’ici et qu’il a besoin de lui pour sauver une gamine de 14 ans qui risque de mourir face à des assassins. Kuro, à son tour, s’énerve et brise d’une simple pression de la main la vitre séparant les deux personnages.

 

Direction la maison de Mana pour la protéger. C’est ici qu’a lieu la première tentative d’assassinat avec un homme qui monte à la force de ses bras 200 étages pour éliminer la cible. Nous avons donc un combat qui relève de l’absurde et du ridicule. Cependant, cela suscite chez le lecteur un petit sourire.

 

Ce que j’en pense :

J’ai trouvé le manga excellent. J’aime beaucoup le délire des combats absurdes à la « One Punch Man » avec en plus une relation d’un mec qui est capable d’utiliser tout ce qu’il a à portée de main pour avancer et gravir les échelons est intéressant. Il a un caractère détestable mais cela fait son charme. Kuro l’assassin lui est une personne très puissante mais on attend de savoir pourquoi il est devenu un Black Dog et d’où il tire sa puissance pour protéger Mana. Le tome 1 pose bien les bases en attendant d’avoir une histoire qui se développera dans les prochains volumes.

On peut y reprocher sans doute que les petites intrigues entre chaque ennemi se passent très vite mais je ne peux rien dire dessus tant que je n’ai pas lu la suite.

Coup de cœur de fin d’année personnellement !

Merci encore à Kana qui a pu m’envoyer le tome de Dog End. J’ai pu vous parler d’un manga que je ne connaissais pas et qui m’a vraiment attiré ! J’espère que ma review vous aura plu et que vous lirez cette histoire. Merci à tous et à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.