D.D.D Devil Devised Departure ! Le manga démoniaque

Hey salut à tous les p’tits potes ! Ça fait un moment que je ne vous ai pas écrit de critiques/articles/StoryLife. J’étais en plein jeu sur Ni No Kuni II (je vous en parle bientôt). Aujourd’hui, je suis là pour vous parler de « D.D.D Devil Devised Departure » !

Ce manga a été publié au Japon par Shinsen Tokugawa, prépublié dans le Shonen Magazine en 2013 et ce jusqu’à août 2014. Il sortira en France en 2017 et sera édité par Pika Édition en 3 tomes.

Résumé éditeur :

Depuis la création de l’Escadron des Chevaliers noirs, le royaume de Garlonia a étendu sa présence militaire sur les royaumes voisins. Le royaume est de jour en jour plus prospère. Julius et son frère jumeau Michael vivent dans les bidonvilles du royaume de Garlonia. Depuis toujours, Julius rêve de devenir un puissant guerrier, comme son père avant lui, et compte rejoindre le célèbre Escadron des Chevaliers noirs pour sortir sa famille de la misère. Par chance, un examen d’entrée extraordinaire est organisé… Au cours de l’épreuve, Julius réalise que ses héros sont en fait des êtres démoniaques appelés les « Devil Devices », et lui-même subit une étrange transformation : un démon a pris possession de sa main gauche…

 

 

Éditeur : Pika

Prix : 6.95€

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

 

 

On suit l’histoire de deux personnes dans les premières pages du manga : Julius et Michael, ce sont deux frères jumeaux qui habitent dans les bidonvilles et sont traités comme étant des « vermines » « rats ». Michael se fait attacher par un marchand à une croix et se fait maltraiter publiquement. C’est à ce moment-là que son frère Julius débarque pour le défendre. Julius a comme objectif dans la vie de faire parti des « Chevaliers Noirs », comme son défunt père pour protéger son pays. Ils décident donc d’aller s’inscrire à l’examen pour intégrer cette armée. Après une dure épreuve contre un démon, Julius remarque que le monde n’était pas celui auquel il croyait et décide de s’entraîner pour renverser sa terre natale.

J’ai énormément aimé le passage où Julius va passer son examen pour devenir un Chevalier Noir. Il revoit son ennemi qui essaie de l’humilier et qui, au final, se fait mettre en déroute. C’est d’ailleurs suite à cette action qu’il va découvrir la vérité sur le royaume de Garlonia et découvrir son nouveau locataire qui va habiter son corps. Cette rencontre est très drôle car Julius ne croît pas un mot de ce que raconte son démon qui ne veut pas donner son nom. Il pense qu’il rêve, sauf qu’une fois conscient, il remarque qu’il va devoir partager son corps et ses pensées avec le démon de sa main.

Personnellement, j’ai adoré ce premier tome, les dessins des héros mettent une grosse claque. Le chara-design est vachement bien réalisé et on remarque bien les démons et la peur qu’ils procurent sur le champ de bataille.

Ensuite, je dois dire qu’en lisant ce manga et voyant le démon qui possède la main gauche de Julius me fait vraiment penser à « Kiseijuu » ou « Parasite » avec Migi qui prend possession de la main droite du personnage et qui n’arrive pas à prendre possession du cerveau. De ce fait, ils font une coopération afin d’atteindre leur but commun qui est l’éradication de l’espèce des démons.

DEVIL DEVISED DEPARTURE © Shinsen Tokugawa / Kodansha Ltd.

Pour conclure, je trouve le manga vachement intéressant, d’une part car les dessins donnent une grosse claque visuelle, puis j’ai envie de connaître la suite de l’épopée de Julius. On dit souvent : on accroche au manga ou on n’accroche pas. Personnellement, j’ai vraiment accroché au nouveau manga édité par Pika Édition. C’est un grand OUI  de mon côté et j’attends la suite qui devrait arriver le 3 avril. J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à me dire quelles sont vos lectures du moment et à me conseiller de nouvelles lectures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *